Aurore Rugby Club Vitré
Le rugby, école de la vie
Chemin du Feil, 35500 Vitré
Téléphone
Fontenay le comte (85200)
Avenue du général De Gaulle plaine des sports  .

28 Avril ... 14h48 ?

 
21h00! 8 mois de travail, de questions, de recherches, pour que cette journée du 28 Avril 2019 soit gravée à jamais dans la mémoire du club. Puis 300 cafés, 300 croissants, 600 repas et 37 futs de bières plus tard, cela continue à chanter, à rire, il est 19h30, il est temps de ranger, de remballer, cette journée est finie, terminée.
Mais que s’était-il passé ce 28 Avril 2019 ?
- T’as les clefs ?
- Non ? Pourquoi ?
- Faut que je déplace la voiture, je vais appeler ?
DRIIINNNG! DRIIIIINNNNG! DRIIINNNG!!
- Ouai ?
- On doit déplacer ta voiture pour laisser rentrer l’estafette des repas! Les clefs ?
- C’est le géant qu’il les a.
- OK
Il est 8h00, nos fourmis montent en pression. Les fourmis, les invisibles, oui, cette armée de 100 bénévoles sur le pied de guerre, sur le pont depuis la veille, le samedi, pour que cette journée se passe le mieux possible, pour que toutes les équipes soient dans le confort, uniquement concentrées sur leur match. Qu’il y ait une parfaite équité entre elles. Oui ! C’est cela, Vous l’avez deviné, ce sont les finales territoriales de Bretagne de rugby.
Il est 11h, les cafés, les croissants, les saucisses toutes ces odeurs se mélangent, les premières bières sont servies, mais cela ferraille déjà sur le terrain d’à côté, 30 sangliers s’empoignent pour l’objet de toute les convoitises, cette planche en bois planquée du sceau représentant un « ruck », LE BOUCLIER ! Sur les terrains, ces troupeaux sont supervisés par l’homme seul, l’arbitre, aujourd’hui au nombre de 3 et d'un représentant fédéral.
Il est 12h37,
- C’est quoi le score ? LE SCORE ?
Notre match, est en cours, notre équipe est sur le pré, 12h37 c’est approximativement l’heure de fin de notre match, nos mousses sont toujours en train de batailler contre le bateau Amiral de Châteaulin.
- LE SCORE ?
Les sms émis, les appels n’ont pas de réponses, La tension doit être à son comble dans les tribunes.
 
12h42 !
Explosion de joie mais pas au tant que cela, une joie modérée à la sortie de cette finale gagnée, remportée 16 – 12.
 
14h48
- J’appelle, pour le bouclier de la 1ère Série le Capitaine de cette jolie et joyeuse équipe qui a illuminé de sa joie, de sa générosité toute cette saison, sur le podium, le capitaine de l’ARCV, THOMAS DESTRUEL !
Nous allons vous remettre le bouclier.
Cette fois, explosion de joie, émotion indescriptible, tous les bénévoles, le président ont les yeux rouges. Ça chante, saute, sourit, se congratule, s’enlace, se checke. Oui Le bouclier est à la maison, sur nos terres, sur notre terrain, ce bouclier a été conquis sur notre terrain dans notre club. Enorme et Indescriptible joie. Nos mousses ont gagné ce BOUCLIER. Vous êtes des champions, tous les bénévoles vous en remercient.
 
Voilà ce qu’il s’est passé ce Dimanche 28 Avril 2019

10h50

LEs spectateurs

...quand cela ferraille

12h42

... mais aussi la detresse

14h48

Nos sous-marins

La détresse

 
La finale est le match que tu ne dois pas perdre, c’est le match où tout s’écroule, où tout est dévasté en cas de défaite. Tu peux être 1er avec 20 points d’avance ou 3ème toute la saison, couler tous tes adversaires, gagner tes play-offs, mais le match le plus important est ce match, il est unique, il n’a pas de d’équivalent, il n’y a pas de retour, il n’y a pas de « je sais maintenant comment jouer mes adversaires ». Ce match est le match de la peur, mais c’est le match que tu dois jouer. Mais ce match ne se passe jamais comme il le faut quand tu le perds, pourquoi « on ne le sait pas ». Ce que l’on sait, est lorsque la défaite est là, rien ne peut te consoler, rien ne peut te raccrocher à quelque chose, tu es seul, tu es effondré, tu es inconsolable. J’ai une pensée pour nos amis de Châteaulin qui est aussi une très jolie équipe, le retour a dû être silencieux, chacun refaisant son match, en disant « j’aurai du » mais rien n’y changera rien, le bouclier n’est pas avec nous.