Aurore Rugby Club Vitré
Le rugby, école de la vie
Chemin du Feil, 35500 Vitré
Téléphone

Meteo : Vitré

LunMarMer
Partiellement nuageuxEnsoleillé / Nuit claireNuageux
19.2° C23.5° C23° C
8.2° C8.4° C9.8° C

« Ooooh ! vous allez ECOUTER ! »

Le son vient du pré. L’amiral n’a rien perdu de sa voix, ni de sa gouaille.
Cette période de confinement, un peu étrange, se termine, enfin nous l’espérons tous. C’est ainsi, que l’amiral a convié tous les joueurs ce Vendredi 03 Juillet à venir reprendre l’entrainement.
Entrainement essentiellement basé sur du cardio et de la technique individuelle. Donc sur le pré, 28 joueurs ont répondu présent, un petit lot de juniors maintenant seniors, ou en passe de l’être dans les semaines à venir, sont venus renforcer l’équipe Première. Sans oublier, des petits nouveaux, confirmés ou pas aussi venus s’intégrer au groupe.
Toujours dans la convivialité, le respect, l’essence même de ce club atypique, le premier exercice de cardio s’est déroulé, le fameux « test de léger ». Mais « oh surprise ! », ce jeu fût remporté haut la main par un mousse (senior fraichement sorti des juniors).
Après 1h30, les joueurs sont de retour, certains tranquilles, d’autres tout rouge à bout de souffle. Les jambes seront lourdes dans les prochains jours.
Autour de la buvette, toujours au vent et à la pluie, heureusement ce vendredi, il fait beau, des tables et chaises de jardin sont de sortie. Les compagnes et quelques visiteurs partagent un apéro. Le Président les a rejoints et c’est parti pour une fin de soirée de retrouvaille.
Samedi après-midi, ce sont les petits, l’Ecole de Rugby, les cadets et les filles M18 qui faisaient leur retour au club. Belle affluence pour un samedi de début de grandes vacances, exercices et jeux sont proposés. L’amiral est là en observateur et quelques joueurs de la Première.
Le passage du Président et de la trésorière qui ont tenu une permanence d'inscriptions à la salle de basket de l'Aurore anime cette fin d’après-midi autour d'un petit verre.
La saison 2020/2021 est sur les rails. 

Les matelots

          Nous avons parlé des invisibles et des coachs, mais pas des acteurs sur scène. Effectivement, non pas qu’ils aient été oubliés, mais ils font tellement partis de notre vie quotidienne du club, qu’ils sont passés à la trappe des articles sur la montée.
          Matelots, Petit surnom amical donné à nos joueurs en la référence au bateau. Le bateau Amiral, normal, il représente l’équipe phare du club. Matelots, un dur métier, vivre sur un bateau à partager un espace délimité. Il y trouve des endroits exigus, risque de blessure élevée et aucune possibilité de s’échapper. Le travail est en équipe par tous les temps. On est solidaire, respectueux, viril mais seul avec ses peurs et ses doutes. Dans l’obligation de faire face pour l’équipage, pour le bateau, faire face surtout quand il y a du gros temps, que rien ne tourne comme on le souhaite, tout simplement ne rien lâcher. Et le commandant et ses seconds sur le dos à tous les instants, a donné les ordres, la stratégie. Et la recommandation incontournable respecter les règles, sous peine de mettre en grande difficulté la bonne marche du bateau, ou pire, au risque du naufrage.
Matelots, c’est aussi, de grands moments de rigolades, de bonheur absolu, de découvertes, d’échange et rencontres incroyables, de fraternité, c’est aussi alchimie avec l’ensemble de l’appareil, la confiance.
Le rugbyman, de surcroit amateur, se rapproche un peu du matelot sur son bateau. Il est sur un terrain de 7000m2 en équipe, l’entraineur, un arbitre, du gros temps. Il ne peut sortir que si on lui ordonne, sur blessure, ou sur non-respect de la règle. Et des blessures, cette saison, il y en a eu, épaule, mâchoire, côte, des genoux à la pelle. Le rugbyman est tout seul avec son boulot à faire, seul mais épaulé, aidé, encouragé, solidaire. Le rugbyman est seul ensemble.
Cette saison, un tout nouveau championnat s’ouvrait, la « Promotion Honneur ». De nouveaux adversaires, des déplacements longs et difficiles, attendaient l’équipage. Et le championnat s’est avéré très rude. L’équipe, souvent, limite pour jouer du aux blessures, a dut composer, être solidaire et fraternelle.
Les matelots ont été tenaces, teigneux, pugnaces, solidaires et courageux. Ce bateau est devenu une machine bien huilée, aux valeurs humaines et mentales exceptionnelles.   
Et quelle immense joie, à la lecture du classement général, La bateau Amiral est classé 1er. Les portes d’un nouveau défi sont toutes grandes ouvertes, Championnat « Honneur » !
Félicitations à tous nos matelots,

Pour suivre nos joueurs et joueuses

Le club met en vente des vêtements avec l'emblème du CLub.
Pour cela allez dans l'onglet
"Boutique" ou suivez la pancarte